Un pont trop loin

Ecluses et canaux
Traditionnelle
Très facile
< 30 mins
Profitez du vélo

Lieux
Messac Guipry

Télécharger la fiche Voir la cache sur geocaching.com

Bienvenue à Guipry-Messac les amis ! l’endroit est idéal pour se la couler douce, vous ne trouvez pas ? Ce petit port fluvial sur la Vilaine est une halte incontournable pour les plaisanciers comme pour les randonneurs. Une invitation à la détente, histoire de profiter des aménagements sur les bords du fleuve, des charmes du village et de ses nombreux chemins de randonnée.

« j’attends à la rivière, je surveille le chemin, je n’ai rien d’autre à faire… » enfin presque car il y aura bien un trésor à trouver ici aussi. Cette cache fait partie d’une série de 6 circuits qui vous permettront de remonter la Vilaine pratiquement jusqu’à Rennes. Dans chaque trésor trouvé, un indice à collecter. Notez-les tous pour avoir une chance de localiser la cache mystère « le secret de la Vilaine ».

Allez en avant, les chercheurs d’or…

Enigme Départ (N 47°49.2480000' / W 1°49.3420000')

Garez-vous devant le syndicat d’Initiative. L’endroit est pratique car très central. Et avec un peu de chance, on devrait trouver du renfort et des informations.

Le Syndicat d’initiative de Guipry-Messac est ouvert Du Mardi au Samedi de 10h00 à 12h30 et de 13h45 à 18h15 – En Juillet- Août, ouvert 7j / 7, de 10h00 à 12h30 et de 13h15 à 18h15

tu veux parler de Barbobec, c’est ça ? Le maître Capello des centres villes, le roi de la balade urbaine… pas une ruelle ne lui résiste à ce qu’il paraît.

Mon jeune ami, c’est exactement cela. Partons sans plus tarder et rejoignons le véritable point de départ de notre aventure.

Si c’est du pont dont tu parles, il est juste là à côté en N 47°49.329' / W 1°49.341'

Ce pont comme tu dis existe depuis bien longtemps. En 1543, un pont en pierre est construit par les barons de Lohéac qui font payer un droit de passage. Malheureusement, en 1772, une énorme crue cause d’importants dégâts et le pont s’écroule. Un bac est temporairement mis en place pour traverser la Vilaine. En 1837, très exactement, on reconstruit un pont en bois qui sera à péage pendant 23 ans. Celui-ci devient métallique en 1870 puis sera rénové en 1972… De nombreux véhicules l’empruntent encore aujourd’hui.

Et il y a aussi une écluse…l’écluse du port. Celle-ci date des années 1787-1796. C’est la dernière à avoir été réalisée sur la Vilaine entre Rennes et Redon. Elle a remplacé la première écluse construite au XVIème siècle. Désormais les bateaux naviguent plus facilement jusqu’à Rennes et s’arrêtent moins à Guipry-Messac. Le commerce local prend un coup de plomb dans l’aile. Et la fameuse crue de 1772 ne fera qu’empirer les choses.

Et cette grande maison à cheval sur la Vilaine ? L’agence tout risque ?

Mais non bougre de cornichon ! C’est un moulin, une ancienne minoterie si tu préfères. Il date du XIXè Siècle et a fonctionné jusqu’en 1974. Avant, il se pourrait bien qu’il y ait eu un moulin à eau… Aujourd’hui, c’est un restaurant, une de ces petites adresses dont Beursalec a le secret.

Avez-vous remarqué comme la vue sur le port de Guipry est belle depuis le pont ? Et la cale, vous avez vu la cale ?

Indispensable, elle est indispensable… Construite à la fin du XIXè, elle permettait aux bateaux en transit d’accoster en toute sécurité mais ça c’était à une époque où la batellerie n’avait pas de concurrents. (soupirs)

Ô tempora, Ô mores mon bon ami ! Le port de Messac et Guipry a connu un essor très important dès le moyen-âge grâce au commerce du sel entre autres. Les bateaux chargés de ce précieux produit remontaient la Vilaine jusqu’à Guipry où il était déchargé pour être stocké dans les entrepôts des sels (les salorges) locaux. Il était ensuite, soit vendu à des marchands de sel (les saulniers) qui le distribuaient aux habitants de la région, soit acheminé sous contrôle vers les greniers à sel des provinces limitrophes qui étaient soumises à la Gabelle (impôt sur le sel). L’activité économique du port a diminué progressivement avec l’arrivée du chemin de fer en 1860.

ça sent le trafic à plein nez !

Dans le mille ! La Gabelle qualifiée d’impôt « infernal » a provoqué un véritable trafic clandestin de sel. Cela explique aussi la présence d’une caserne de Gabelous (des supers douaniers) au port de Guipry à l’époque. Leur mission : faire respecter la réglementation.

Quelle époque épique ! Bon, ce n’est pas le tout, on a un trésor à trouver.

Enigme La Cache

Depuis le pont, à droite comme à gauche, tous les chemins mènent au « graal ».

Avant de partir, jetez donc un coup d’œil au pont métallique qui enjambe la vilaine en aval. Il s’agit de l’ancien pont ferroviaire qui date de 1900. C’était l’ancienne voie ferrée entre Messac et Guer (Morbihan). Aujourd’hui, c’est devenu une Voie Verte cyclable ou pédestre (la VD2). Et le chemin de halage passe juste en dessous.

Assez de bla bla, direction le trésor.

A vous de jouer maintenant !


Coordonnées de la cache : N 47°49.212’ / W 1°49.650’

Soyez discrets à la découverte de la cache et surtout n’oubliez pas de noter l’indice de la cache mystère « le secret de la Vilaine ».

Si vous ne voulez pas avoir le bec dans l’eau…

Une explication, peut-être ?

Elle est au bout de la quête… cette cache mystère cache un secret bien plus grand encore. Tchao les amis !


Contact :


Syndicat d'Initiative de Guipry-Messac
8 square de la Liberté
35480 Messac-Guipry
Tél
02 99 34 61 60
Email
tourisme@guipry-messac.bzh

Laissez un commentaire

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire !

Se connecter

Un pont trop loin

16 déc 2018

Byakuya a trouvé la cache

N'a pas laissé de commentaire

14 déc 2018

Axdacarec a trouvé la cache

N'a pas laissé de commentaire

27 nov 2018

Kat22ds64 a trouvé la cache

N'a pas laissé de commentaire

24 nov 2018

tom_gazelle22 a trouvé la cache

N'a pas laissé de commentaire

04 nov 2018

Natacha17 a trouvé la cache

N'a pas laissé de commentaire

01 nov 2018

flerolland a trouvé la cache

N'a pas laissé de commentaire